Trois petits jours en Sardaigne


La semaine dernière nous nous sommes envolés pour trois petits jours, à deux, en Sardaigne. Un court séjour, le premier sans bébé, à l'occasion du mariage d'un couple d'amis. 
Nous en avons profité pour découvrir un petit peu cette jolie île, entre Cagliari et Olbia, et profiter de l'été indien, et des dernières baignades... 
Arrivés le vendredi matin, à l'aube, à Cagliari, on a tout de suite loué une voiture pour remonter vers le nord-est et la région d'Arbatax. J'avoue, on avait fait peu (voire aucune) recherche sur la Sardaigne, on est parti un peu à l'arrach, en réservant juste une voiture et un hôtel à mi-chemin entre l'hôtel et le lieu du mariage prévu le samedi. 



On pensait le vendredi rouler tranquillement, et s'arrêter dans des petits villages sur la route.... et bien finalement nous avons roulé quasiment jusqu'à notre point d'arrêt prévu, le sud de la Sardaigne est désertique, et assez pauvre. Mais dès que l'on s'approche de la côte, et de Bari Sardo, les paysages deviennent plus verts (et bleus) et magnifiques ! 


 On avait réservé, tout à fait par hasard, et en le choisissant pour le tarif et la localisation, une nuit au Arbatax Park Resort (je vous ai dit qu'on est partis à l'arrach !). Le resort est immense, la végétation et les aménagements extérieurs sont sublimes, on y est donc finalement restés tout l'après-midi, à passer de la piscine à la plage, puis au SPA (bon plan: en réservant la nuit sur Booking, nous avons eu deux accès au SPA offert). Pile ce dont on avait besoin au final, pour une escapade en amoureux, et avant de faire la fiesta le lendemain. 
Et puis il n'y a pas grand chose à voir ni à faire à Arbatrax et dans les alentours, donc pas de scrupules à rester glandouiller à l'hôtel... 


Cet hôtel est magnifique, en revanche les chambres sont bien vieillotes, la restauration sur place vraiment pas terrible, mais rien que pour les plages et le parc, il vaut le détour ! (par contre, je n'y passerai peut-être pas une semaine en août, quand le resort est en mode "club de vacances", musique à fond). 


Pour dîner, nous sommes donc sortis de l'hôtel, et avons été (encore tout à fait au pif) dans une petite trattoria d'Arbatrax, Da Angelo, où les linguines aux langoustes sont justes démentes, pour une douzaine d'euros ! Autant dire qu'une journée sieste + bronzette + spa + bonne bouffe arrosée de prosseco nous a vite fait déculpabiliser d'avoir abandonné notre ptit bichon...  


 Samedi matin, on va vite voir les fameuses roches rouges d'Arbatax (ça ne vaut franchement pas le détour...), puis on reprend la route en direction de Capo Coda Cavallo où nous amis nous attendent. 
Là, la route est bien plus belle, on traverse le parc national du golfe d'Orosei, avec ses odeurs de maquis et la mer toujours au loin. 

On arrive tranquillement dans la région de San Teodoro, notre destination. Et là, waouh ! On en prends plein les yeux, tout cette palette de bleus, des figuiers de barbarie, des oliviers, la Méditerranée dans toute sa splendeur. Cette partie de la Sardaigne est une merveille, on regrette de ne pas être venu dès le vendredi pour découvrir un peu plus ce coin de paradis. 


Le mariage de nos amis était juste parfait, une belle union franco-italienne, un métissage des cultures, une jolie messe bilingue dans une toute petite église de l'arrière pays avec un coeur sarde traditionnel, un dîner parfait arrosé de Prosseco et de grands crus sardes, et une soirée de folie -presque- jusqu'au bout de la nuit, les italiens étant bien moins fétards que nous français ;) 


Dimanche, on quitte non sans regret le nord-est de l'île pour redescendre tranquillement vers Cagliari. Et là, de nouveau la loose, 3h30 de route avec une petite gueule de bois, pas un village où l'on a envie de s'arrêter déjeuner, des paysages de nouveau désertiques, on finit par acheter rapido des chips et du coca dans une station service...

On finit par arriver à Cagliari en fin de journée, sous des trombes d'eau. L'hôtel que nous avions réservé à côté de l'aéroport est super glauque, hyper isolé, donc changement de programme à la dernière minute et on trouve un boutique hôtel super,  le Cagliari Boutique Rooms, en plein coeur de Cagliari (pour le même prix!). Tant pis, on devra se lever plus tôt le lendemain matin pour revenir à l'aéroport, mais au moins on pourra passer un moment en ville. 


On peut donc profiter de notre dernière soirée sarde, avec un Spritz (ou comment soigner le mal par le mal...), des antipasti, et une assiette de Culurgiones, des pâtes traditionnelles farcies aux pommes de terre, à l'Antico Caffè. La pluie et la fatigue nous ont poussés à vite rentrer à l'hôtel, et nous n'avons malheureusement peu vu la ville. 


 On est rentrés à Marseille avec l'envie de retourner en Sardaigne, passer un peu plus de temps dans le nord-est de l'île, découvrir la Costa Smeralda, et aussi passer un grand week-end à Cagliari où l'on a été un peu frustrés de ne passer que si peu de temps. 

4 commentaires :

  1. C'est vraiment magnifique !!! Un bon petit week-end en amoureux !

    RépondreSupprimer
  2. Dis donc vous passez des petits weekend plutôt sympas vous ! J'ai bien regardé au fond de vos assiettes ainsi que dans vos verres et ça me donne envie d'aller faire un petit tour en Italie...

    RépondreSupprimer